• 13.jpg
  • 6.jpg
  • 11.jpg
  • 9.jpg
  • 1.jpg
  • 2.jpg
  • 3.jpg
  • 7.JPG
  • 12.jpg
  • 4.jpg
  • 8.jpg
  • 10.jpg
  • 5.jpg

A l’heure où les finances publiques sont l’objet de toutes les inquiétudes, il était de bon ton de faire un point sur l’état des finances communales, qui obéit cette année aux caractéristiques suivantes :

  • Le budget total de la Commune s’équilibre à 13,8 M€ en 2014.
     
  • Les charges à caractère général (entretien des voies, des bâtiments, frais courants…) représentent plus du tiers des dépenses de fonctionnement : 2,1 M€.
     
  • Les charges de personnel restent contenues, et inférieures à 10 % des dépenses totales de l’année
     
  • La Commune subit des  contraintes financières importantes de la part de l’Etat ;
    Forte augmentation du Fonds de Péréquation Intercommunale à lacharge de la Commune : 173 000 € en 2014 contre 105 000 € en 2013 ;
    Chute des dotations versées par l’Etat, qui représentent désormais moins de 20 % des recettes de fonctionnement et moins de 10 % des recettes totales : 1 128 000  € en 2014 contre 1 230 000 € en 2013 (– 100 000 €).
     
  • Poids considérable des recettes fiscales, qui représentent 3,45 M€ soit 60 % de nos recettes de fonctionnement et ¼ des recettes totales du budget. Ces recettes restent liées majoritairement à l’ancienne Taxe Professionnelle, qui a été supprimée puis compensée par un versement de l’Etat (FNGIR).
     
  • Un endettement quasi-nul. La charge de la dette (remboursement du capital et des intérêts) représente moins de 110 000 € en 2014, soit 1,30 % du budget communal. Sauf emprunt nouveau contracté d’ici là, la dette sera éteinte fin 2015.
     
  • L’autofinancement (épargne de fonctionnement reversée en investissement) reste confortable : 1,8 M€ soit le ¼ de nos dépenses de fonctionnement. Il participe ainsi au financement des nombreuses immobilisations réalisées cette année sur la Commune:
     - Travaux : 3,4 M€,
     - Lotissements : 0,7 M€
     - Etudes : 0,1 M€
    Soit 4,2 M€ d’investissements « réels », près du 1/3 du budget communal.
     

Par ailleurs, un audit financier a été réalisé en 2014 par le cabinet HDG consultant.
Il a permis de faire une analyse objective et détaillée des évolutions des dépenses et des recettes ces dernières années et de dresser une vision prospective des finances pour les années à venir.
Si les finances communales sont saines, une gestion rigoureuse des deniers publics, et notamment une limitation de l’augmentation des dépenses de fonctionnement, est indispensable pour maintenir un niveau intéressant de travaux d’investissement.

budget