• 13.jpg
  • 6.jpg
  • 11.jpg
  • 9.jpg
  • 1.jpg
  • 2.jpg
  • 3.jpg
  • 7.JPG
  • 12.jpg
  • 4.jpg
  • 8.jpg
  • 10.jpg
  • 5.jpg

Le Maire, soucieux de satisfaire les citoyens, fait appel au Garde Champêtre (Police Rurale). 

Celui-ci grâce à son champ d’action étendu et ses pouvoirs en matière de Police Rurale, représente une solution pour lutter contre une certaine délinquance. Il est l’interlocuteur entre le maire et ses administrés de par sa présence sur le terrain Il a un vrai rôle d’écoute, de médiation, de prévention, sans oublier pour autant son rôle de répression.

A l’instar du gendarme, le Garde Champêtre territorial effectue des tournées de surveillance, au cours desquelles, il recherche tous renseignements utiles à la lutte contre toutes formes d’insécurité latente, d’atteintes aux propriétés rurales et forestières mais égalent aux personnes et aux biens.

 

 

GARDE CHAMPETRE

rurale
Franck MARCON
Corinne PEPIN-DONNAT

Du lundi au vendredi

09h30 – 12h00
13h30 – 17h00

Tél. : 04 79 22 76 07
Fax : 04 79 22 64 19
Police.rurale@lalechere.fr

Service commun avec les Communes d’Aigueblanche,
Bonneval T
se, Le Bois, Feissons-sur-Isère, Saint Oyen

 

Le Garde Champêtre agit dans le cadre de ses attributions policières, préventives ou répressives au sens de différents codes :L’occupation du terrain est très importante avec des visites régulières dans les zones à l’écart (fermes, hameaux, chalets d’alpage, résidences secondaires) privilégiant le contact et la relation publique, la sensibilisation et le renseignement.

  • Code de procédure pénale

  • Code de l’environnement

  • Code de  la route

et bien d’autres domaines,

  • police municipale

  • de la forêt

  • de la chasse

  • de la pêche

  • de l’eau

  • funéraire

englobant 180 domaines différents et possède le droit de suite et de séquestre.

 

Le garde champêtre a une triple qualité, celle d’agent territorial, agent chargé de fonctions de police judicaire et agent de la force publique.

Les infractions qu’il relèvera par procès-verbaux sont transmises au Procureur de la République.