• 13.jpg
  • 6.jpg
  • 11.jpg
  • 9.jpg
  • 1.jpg
  • 2.jpg
  • 3.jpg
  • 7.JPG
  • 12.jpg
  • 4.jpg
  • 8.jpg
  • 10.jpg
  • 5.jpg

  

La commune de La Léchère s’étend sur 10 286  hectares. Sur cette surface, et d’après un calcul effectué par la Chambre d’Agriculture depuis les cartes réalisées avec les exploitants, les terrains agricoles occupent environ 3 225 hectares (soit  plus de 30% de la superficie totale), dont plus des trois quarts en alpage. De par l’étendue du territoire communal, les espaces agricoles présentent des caractéristiques très hétérogènes et des productions assez variées (vaches laitières, autres bovins, caprins, ovins lait, ovins).
    
Les zones laitières se répartissent en de nombreux hameaux aussi bien en rive gauche qu’en rive droite de l’Isère, du hameau de Grand-Nâves à celui de Celliers-dessus en passant par les hameaux des territoires de Pussy et Doucy.
     
Le foncier agricole, par l’activité économique potentielle qu’il permet et par le fait qu’il façonne et entretient le paysage est un enjeu majeur à prendre en considération.

Les exploitants et leur surface

Une importante diminution du nombre d’exploitations basées sur la Commune de la Léchère a été constatée depuis 1979, marquée par la disparition de plus de 80% des exploitations.Ce phénomène concerne principalement les systèmes « double actifs » puisque, dans le même laps de temps, le nombre de structures professionnelles a légèrement augmenté ; ce constat, peu fréquent, mérite d’être souligné.

En parallèle, on note que la surface agricole utilisée (SAU) par exploitation a peu progressé, notamment depuis 1988. 

Elle atteint aujourd’hui, en moyenne, un peu plus d’une vingtaine d’hectares par structure, hors alpages, avec des SAU par exploitation qui vont de quelques hectares à près de 80 hectares pour les exploitations les plus importantes.

Cette évolution de l’activité agricole sur la Commune de la Léchère est comparable à celui de la majorité des Communes du département : une concentration des systèmes de production.

Les exploitants implantés sur la Commune

La commune de la Léchère compte aujourd’hui 21 exploitations agricoles implantées sur son territoire. Elles utilisent la majorité des surfaces bordant les hameaux où se concentrent les enjeux en matière d’urbanisme..

Ces structures sont de dimension économique très variée :

  • 12 sont de dimension « professionnelle », c'est-à-dire qu’elles garantissent chacune au-moins un revenu annuel à temps plein

  • 9 sont aux mains d’exploitants agricoles double actifs, pour la majorité des salariés des remontées mécaniques durant la période hivernale

  • quelques personnes continuent à utiliser de petites surfaces, généralement à proximité immédiate de leur habitation, afin d’entretenir leur patrimoine. Ce sont souvent des exploitants agricoles retraités qui possèdent parfois quelques animaux mais sans aucune logique économique.

 
Les autres exploitants

La commune de La Léchère compte plus de 2 500 hectares d’alpages divisés entre une dizaine d’unités pastorales. Plusieurs d’entre elles sont utilisées par des structures implantées sur des Communes voisines, pour l’une d’entre elles, par une association d’éleveurs ovins du sud de la France.
     
Par contre, les exploitants « extérieurs » viennent peu sur le territoire de La Léchère en ce qui concerne les surfaces hors alpage. De même, les exploitants de la Commune n’interviennent que de façon très marginale sur les Communes voisines.

Les systèmes de production communaux


L’hétérogénéité du territoire communal aboutit à une diversité des 21 systèmes de production communaux (autres bovins, vaches laitières, caprins, ovins lait, ovins).

Tous les systèmes en place possèdent des animaux. L’élevage bovin prédomine puisqu’il concerne 16 des 21 exploitations, dont 7 producteurs de lait avec un troupeau regroupant plus de 230 vaches laitières. La production est livrée à la coopérative de Moûtiers et bénéficie de l’AOC Beaufort.

Les autres structures bovines sont principalement aux mains d’exploitants double actifs du fait des contraintes moindres en termes de présence journalière que celle de l’élevage laitier.

L’élevage caprin et ovin est également très présent sur la Commune, notamment sur les territoires de Pussy et, surtout, Celliers. Toutes ces structures sont professionnelles et regroupent au total plus de 450 brebis et plus de 200 chèvres durant l’hiver.

Le lait est transformé directement et la production écoulée en vente directe ou par le biais de différents intermédiaires locaux. Le cheptel ovin est beaucoup plus important durant la saison estivale et la montée en alpage du fait de la prise en pension d’animaux en provenance, notamment, du sud de la France.

 
Les surfaces d'alpage

 

Comme évoqué précédemment, l’activité pastorale est importante sur la Commune de La Léchère puisqu’elle concerne plus de 2 500 hectares.
Ces alpages se situent principalement sur les territoires de Celliers et de Nâves qui regroupent à elles deux 98 % des surfaces d’alpage de La Léchère.

On compte une dizaine de gestionnaires différents sur les alpages. Les trois quarts des surfaces sont gérés de façon collective par des groupements pastoraux.

Ces 5 groupements rassemblent essentiellement des exploitants de La Léchère ou de communes voisines. Il faut noter que le groupement pastoral implanté sur Pussy vient tout juste d’être créé et qu’il rassemble des exploitants de ce territoire.

En parallèle de ces groupements pastoraux on retrouve 5  alpagistes utilisant des alpages de façon individuelle :

• 

dont 2 sont implantés sur la Commune,

• 

3 alpagistes installés sur des communes voisines utilisent des alpages sur le territoire de la Commune.

 

Dans l’ensemble, et depuis de nombreuses années déjà, les surfaces d’alpages font l’objet d’aménagements afin d’en améliorer les conditions d’exploitation.

Enfin, la pérennité des systèmes agro-pastoraux actuellement en place est assurée, tout au moins sur le moyen terme, pour le fait qu’ils sont aux mains de gestionnaires en pleine activité et dont celle-ci est viable (pas de problématique de reprise d’alpage à court terme).

 

 

Les A.F.P. (Associations Foncières Pastorales)
 

L'A.F.P. de Celliers


L’Association Foncière Pastorale de Celliers a été créée en 2005 sur une surface d’environ de 1 200 hectares (900 communaux - 300 privés) et regroupe 150 propriétaires.

80% de la superficie est communale. L’AFP de Celliers 9 conventions (2 conventions d’alpage et 7 conventions de pâturage).

Le but de cette association est de gérer l’espace pastoral de manière rationnelle et concertée pour permettre un entretien efficace et pérenne de l’activité agricole. C’est une sécurisation des exploitations agricoles et une assurance pour l’entretien des surfaces.

     

L’AFP agit en priorité pour maintenir les secteurs ouverts et pour protéger les abords des zones exploitées de l’embroussaillement.

CONTACT

Mme Monique BASSI LEGER
Mairie Annexe de Celliers

Tél. 06 87 62 62 85

afp.celliers@gmail.com

 

Renseignements administratifs :
Mairie de La Léchère

   

L'A.F.P. de Naves

 

L’Association Foncière Pastorale de Nâves a été créée en 1991 sur une surface de 1572 hectares et regroupe 545 propriétaires.
Elle a pour but de contribuer à la protection du milieu naturel et des sols ainsi qu’à la sauvegarde de la vie sociale en faisant assurer la mise en valeur pastorale et accessoirement forestière des fonds, l’aménagement, l’entretien et la gestion des ouvrages collectifs.

Ces ouvrages collectifs peuvent être soit des ouvrages réalisés par l’Association sur les terres situées à l’intérieur de son périmètre ou en dehors, soit des ouvrages déjà existants avant la création de l’Association, soit des ouvrages mis à sa disposition par des tiers.

Elle donne à bail les terres à vocation pastorale et forestière situées dans son périmètre à des groupements pastoraux ou à d’autres personnes physiques ou morales. Toutefois, si elle n’en trouve pas preneurs ou si ceux-ci viennent à être défaillants, elle peut conduire l’exploitation elle-même. Elle doit le faire en bon père de famille et au mieux des intérêts des propriétaires des terrains dont elle assure alors la gestion.

CONTACT

Mairie Annexe de Nâves

Tél./Fax : 04 79 24 01 73
mairie.naves@lalechere.fr

Renseignements administratifs :
Mairie de La Léchère

 

 

 

EN CONCLUSION

 

L’activité agricole représente une activité encore importante à l’échelle de la Commune, tant sur le plan économique à travers les nombreux emplois directs et indirects qu’elle génère, que sur le plan environnemental, où l’entretien d’un paysage ouvert est garant d’un certain attrait touristique.

 

Tiré de l’étude agricole réalisée par la Chambre d’Agriculture de la Savoie (2008)